Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CFS

LA SOCIOCRATIE, UNE MÉTHODE INNOVANTE ET PUISSANTE AU SERVICE DU COACHING

Une journée spéciale à Rennes ce 23 février 2016 : l’élection du nouveau président de l'antenne Bretagne Pays de la Loire de l'International Coach Federation (ICF).

Une vingtaine de personnes sont présentes, attentives et curieuses de connaître en fin de journée le nom de l’heureux élu.

Claire Pousset, coach et formatrice, spécialiste de la sociocratie spécialement venue du Sud de la France pour l’occasion, anime cette journée. Avec son concours, nous avons au cours de cette journée mémorable vécu à la fois l’initiation et l’expérimentation de la «sociocratie».

Claire est pour l’occasion assistée de Jean-Yves Kerneis, le précédent président ICF BPL. Nous sommes installés en cercle au milieu de la salle. Claire nous invite à nous présenter individuellement, en exprimant ce qui nous motive pour être présent, ce qu’on attend de cette journée. Nous apprenons que nous ne nous quitterons pas avant d’avoir élu notre nouveau président.

Ce qui est étonnant, c’est que personne parmi nous ne s’est manifesté comme candidat potentiel à cette fonction. Dans un premier temps, notre tâche est de nous mettre d’accord sur le texte qui définit toutes les conditions à remplir pour être éligible.

Le texte proposé est projeté sur le mur. Il comprend 6 articles. Une question se pose, sommes-nous tous OK avec ce qui est écrit ?

C’est là que l’exercice commence à prendre tout son sens. A chacun notre tour, nous avons l’opportunité de nous exprimer : « je suis OK » avec ce qui est écrit ou « j’ai une objection ».

Toute objection doit être motivée. Une autre phrase ou une formulation différente doit être proposée par « l’objecteur ». Il ne peut être admis de critiquer sans rien proposer d’autre. [1]

Nous avons tous l’occasion de nous exprimer à plusieurs reprises... Toutes les objections, même si elles semblent inopportunes ou incongrues, sont prises en compte, c’est la règle du jeu.

Le texte est à plusieurs reprises, amendé, allongé, raccourci... modifié au fur et à mesure des prises de paroles. Une certaine tension est parfois perceptible, ... on sent quelques contrariétés, ou déceptions.

Le ton reste toujours courtois. Claire, coach garante du processus veille au grain. A aucun moment on ne sort du cadre. Tout le monde se prend au jeu. On s’amuse, on s’impatiente aussi un peu parfois.

Au fur et à mesure de notre travail, de nos échanges, réflexions et revirements divers, de moins en moins d’objections apparaissent. Le texte prend une tournure qui convient de plus en plus et qui fait, en fin de matinée, l’unanimité.

Ce qui ne semblait pas gagné d’avance est arrivé. Nous connaissons maintenant les conditions à remplir pour être éligible en tant que président. Le terme «Sociocratie» commence à prendre sens pour tous.

L’après-midi est consacrée à l'élection proprement dite du futur Président.

Claire nous explique le mode opératoire et nous reprenons l’exercice.
Chacun est invité à prendre un papier sur lequel il écrit son prénom et le nom de la personne pour qui il choisit de voter. Les papiers sont collectés, dépouillés, lus à haute voix par un participant et empilés selon les noms cités.

A tour de rôle nous expliquons au groupe les raisons de notre choix, ce qui nous a motivé... il n’est pas envisageable de se cacher derrière un bulletin secret anonyme !

Quelques personnes se détachent du lot par le nombre de voix.... Deux ou trois d’entre nous arrivent en tête ! L’exercice est répété à plusieurs reprises avec le même principe.... on écrit, on lit, on dit ! Au fur et à mesure de nos votes et échanges, deux noms se précisent. Les débats et discussions sont encadrés par Claire toujours garante du bon déroulement de la procédure.

Les intéressés peut-être surpris d’avoir été choisis sans avoir fait acte de candidature s’expriment. La situation s’éclaircit. Nous pouvons entendre et comprendre les aspirations mais aussi les réticences de chacun. Les échanges sont riches, animés, souvent passionnés, mais toujours respectueux sous l’œil attentif et bienveillant de Claire.

Après plusieurs propositions, interrogations, hésitations et rebondissements, nous parvenons au terme de cette riche journée à élire Gérard Vaillant notre nouveau Président ICF Bretagne-Pays de La Loire.

Tout le monde y trouve finalement son compte. L’ensemble des membres semble ravi de cette belle élection« sociocratique»...

Une grande et belle journée de découverte et d’expérimentation sur un nouveau mode de participation et d’expression qui prend tout son sens à cette occasion spéciale. Nous sommes tous conscients d’avoir intégré un nouveau processus innovateur et puissant. Un mode opératoire efficace, parfaitement en cohérence avec les valeurs et les principes du coaching professionnel. Quelque chose qui peut changer beaucoup dans notre vie de coachs et de citoyens.

Pierre Bossuet  (53)

 

Note du CFS :

[1] Il s'agissait là d'une initiation pour l'ensemble du groupe. Il est mis en valeur ici l'attitude de contribution à l'atteinte de l'objectif commun, qui est attendue des participants.
Dans le cadre d'un cercle sociocratique constitué, la notion d'objection peut être affinée avec la pratique. La personne qui exprime une objection n'a pas nécessairement une alternative à proposer sur le moment. C'est alors une responsabilité partagée du facilitateur et du groupe de clarifier le contenu de l'objection et d'en tenir compte de façon créative pour faire évoluer la proposition.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article